lien bas de page

Église Réformée de Thiers - Les Sarraix

croix huguenote
lien commentaires FaceBook Twitter

vie de l'église

infos pratiques

éditorial

imgdb0/5044aa8dd3d66.gif

Le pardon, un cadeau pour l'Église

  "Supportez-vous les uns les autres, et si l'un a sujet de se plaindre de l'autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi" (Col 3,13).

   Quelquefois, nous pouvons avoir cette illusion que vivre ensemble dans une église, c'est facile. Car il y a une rumeur qui court que les chrétiens sont meilleurs que les autres. Et pourtant, nous savons bien que les chrétiens et les non-chrétiens possèdent en commun leur humanité infectée par la désobéissance à Dieu, que nous appelons péché. "Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu" (Rm 3,23).
   C'est une illusion de croire que les chrétiens sont meilleurs que les autres. Je connais des personnes athées qui sont plus sociables que certains chrétiens, mais la différence fondamentale entre les deux, c'est que le chrétien est en chemin vers la sainteté du Christ. 
   Si notre texte nous dit : "Supportez-vous les uns les autres", cela veut dire qu'il n'est pas facile de vivre ensemble, et quelquefois il est difficile de supporter les autres. Est-ce une mauvaise nouvelle ? Non, car souvent les meilleures amitiés ont commencé après des disputes qui ont été pardonnées.
   Quand je fais un camp scout, je préviens mes chefs en leur disant que l'on ne va pas chercher à éviter les disputes à tout prix, mais que l'on va apprendre aux jeunes à les surmonter en pardonnant aux autres. Si nous voulons conserver l'unité dans nos églises, il est important d'avoir le courage de toujours dialoguer avec humilité et amour. 

Dialoguer avec humilité, c'est accepter que nous sommes des femmes et des hommes pécheurs et que notre comportement peut quelquefois blesser les autres. Le plus important ce n'est pas de savoir qui a raison, mais c'est de réparer une relation qui a pu être brisée ou endommagée.

Dialoguer avec amour, c'est dire les choses avec douceur et bienveillance. Souvent, les disputes viennent de malentendus. N'oublions jamais : "Une réponse douce calme la fureur, mais une parole dure excite la colère" (Proverbes 15,1).

   Selon moi, une bonne église, ce n'est pas une églises sans problème ; c'est une église où l'on sait pardonner et avancer ensemble malgré nos différences de caractère.

   Nous prions pour que notre église grandisse, mais automatiquement, plus nous grandirons en nombre, plus la probabilité qu'il y ait des disputes grandira aussi. Le plus important, ce n'est pas de tout faire pour qu'elles ne puissent jamais avoir lieu, car si nous faisons cela, nous aurons tendance à cacher nos blessures intérieures, mais c'est de nous préparer à pardonner comme Christ nous a pardonnés.
           
                                            Denis SCHNELLER






lien haut de page
JavaScript requis pour visualiser les photos.
admin à propos de ce site